Mon voyage au Monténégro

Mon voyage au Monténégro

À quelques heures à vol d’oiseau de Paris, le Monténégro diffère par son cadre spectaculaire, ses villages authentiques et sa population accueillante. Ce petit pays ancré dans la mer Adriatique est l’endroit idéal pour passer un séjour mémorable dans une destination tendance.

Monténégro

Station balnéaire par excellence

Monténégro abonde de plages magnifiques pour tout type de vacance. Je recommande Plavi Horizonti pour les instants farnientes. Le sable fin, les nombreux palmiers et le calme y forment un cocktail parfait pour une détente loin des effervescences des agglomérations.

Les fanas de fiesta trouveront surement leur bonheur à Budva. Bling-bling et euphorie sont au rendez-vous 24/24h sur toutes les plages de la ville.

Pour les amateurs d’art et d’histoire, je propose un tour dans la vieille cité d’Herceg-Novi où musée et grand bleu se conjuguent pour une atmosphère chic et frappante.

Sensation forte : qui dit mieux ?

Les vacanciers à la recherche d’extrême et de montée d’adrénaline sont invités à connaitre ce magnifique pays. Entre escalades, parapente ou canyoning, il est devenu le repère des passionnés d’activités à sensation.

J’apprécie particulièrement le rafting sur la Tara, le Grand Canyon d’Europe, qui fait la fierté des Monténégrins. Toute la beauté du Monténégro s’y défile le temps d’un voyage époustouflant dans l’écrin de verdure de ce parc national.

Une culture riche

Monténégro 2

Le Monténégro rime toujours avec fête. Le territoire attire les artistes des quatre coins du globe avec ses innombrables festivals internationaux comme celui de la musique ou de la mode de Kotor.

Ma visite dans cet état est tombée sur le Festival du mimosa. Cette fête des fleurs qui a vu le jour il y a 40 ans dans Herceg-Novi, est célébrée en grande pompe dans tout le pays.

Plusieurs manifestations ont lieu durant ces quelques jours, notamment le défilé de majorettes.

Le tour de la gastronomie

La cuisine monténégrine n’a rien à envier aux autres spécialités. Un succulent mélange d’arts culinaires méditerranéens et balkaniques est l’ingrédient parfait pour des recettes savoureuses.

Personnellement, j’ai eu un penchant pour la carpe du lac de Skadar, servie avec des pruneaux et des oignons. Je suggère également de gouter à la spécialité locale, le chevreau fourré au poulet accompagné de miel, un vrai délice.

Côté boisson, j’ai eu un faible pour le gout fruité de la sève de chênes chevelus. Ce jus mythique fut jadis consommé par les guerriers pour survivre dans les coins perdus.

Les monuments incontournables

Pendant mes périples sur le territoire monténégrin, j’ai découvert des curiosités étonnantes qui m’ont beaucoup impressionné. Le monastère orthodoxe d’Ostrog en fait partie.

Cet édifice, construit au 17e siècle, est encastré dans la roche, ce qui lui donne son caractère unique. Mon séjour au Sveti Stefan m’a également marqué.

C’est un ancien village de pêcheurs édifié sur une petite presque île à l’époque du moyen-âge. Actuellement, il est devenu un complexe hôtelier luxueux.

Une note d’histoire

Le Monténégro est un jeune état qui a acquis son indépendance en 2006 et a fait son entrée dans l’Union européenne en 2010. Avant son autonomie, il faisait partie de l’Ex-Yougoslavie dans les années 1980 puis de la Serbie dans les années 1990.

VN:F [1.9.22_1171]
Mon voyage au Monténégro, 5.0 sur 5 pour 1 vote

Sorry, comments are closed for this post.