La Croatie en quelques jours

La Croatie en quelques jours

En quelques jours ? Je ne vous cache pas que c’est un véritable défi non seulement parce que ce pays a une forme de croissant (ce qui ralentit les transports) mais surtout au regard de toutes les richesses qu’il offre aux touristes.

Entre mer et montagne, la Croatie propose ses trésors à tous : amoureux de la nature, sportifs, passionnés de culture…
Heureusement, les nombreux aéroports permettent d’atterrir dans une ville, de faire son petit périple avec une voiture de location ou grâce au réseau performant d’autobus, et de décoller depuis une autre ville.

Patrimoine culturel et activités balnéaires

Croatie

Un bon point de départ pour ce type de voyage : Dubrovnik, la « perle de l’Adriatique ». Entre le raffinement vénitien et l’esprit slave, c’est une ville-musée !

Vers l’ouest, l’archipel des Elaphites est certainement l’un des plus beaux du littoral rocheux de la mer Adriatique. Les îles sont accessibles en ferries ou en catamarans.

Pour continuer dans l’esprit « pierres et mer », je recommande l’île de Sipan : baies et plages tranquilles, entourées de pins, de citronniers et d’orangers dans lesquels se dissimulent des bâtiments anciens. L’île de Jaklan, toute proche, propose même un camping et un restaurant.

Après les Elaphites, la vieille ville de Korcula, sur la presqu’île du même nom, présente un plan architectural original, un « squelette de poisson », qui met en valeur la grande tour Revelin et la cathédrale Saint Marc.
L’île de Hvar est l’île tendance par excellence mais elle a su préserver son authenticité avec des criques à l’eau cristalline et des villages typiques.

Retour sur le continent et fin du voyage avec Split, plus exactement sa vieille ville. Son centre est installé dans les restes du palais de l’empereur Dioclétien. Split abrite également des souterrains extrêmement bien conservés et un temple de Jupiter.

Sport et nature

Dans cet objectif, je conseille d’atterrir à Pula. Située dans l’Istrie, région longtemps soumise à l’influence vénitienne, cette ville est bien sûr chargée d’histoire et entourée de belles plages. Mais c’est également un point de ralliement pour les amateurs de grimpe. De nombreuses falaises sont équipées pour l’escalade.

En allant vers le nord-est, il ne faut pas manquer le parc national du Risnjak (payant, comme tous les autres parcs). Des circuits de randonnée accessibles au plus grand nombre y sont proposés, permettant d’observer une faune et une flore riches et variées.

Mais les plus sportifs apprécieront d’autres activités : alpinisme (Veliki Risnjak à 1528m), trekking, VTT et même ski ou pêche sportive selon les saisons.

Autre parc national incontournable : celui de Plitvice, inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO. Il est composé de 16 lacs reliés entre eux par des chutes d’eau.

Les touristes y sont souvent nombreux en été mais la bonne organisation permet à chacun de profiter de ces paysages merveilleux à son propre rythme.

Les parcours sont nombreux et variés, en fonction des capacités et du temps disponible. La traversée du plus grand lac (Kozjak) est d’ailleurs possible en bateau.

L’ours brun est le symbole de ce parc car il fait partie de la faune présente, tout comme le loup, le chat sauvage, le lynx…
Avant de rejoindre l’aéroport de Zadar, je recommande quelques randonnées et escalades à la découverte des canyons, rivières et grottes du parc national de Paklenica tout proche.

VN:F [1.9.22_1171]

Sorry, comments are closed for this post.