Toulouse, 3 journées au top ! (journée 1)

Toulouse, 3 journées au top ! (journée 1)

Toulouse, surnommée la « ville Rose » est une métropole dynamique et agréable à vivre dans laquelle il fait bon flâner dans les ruelles entremêlées. Cependant, ce bijou d’architecture regorge de monuments historiques à ne pas rater. Ma première journée sera donc consacrée à la découverte des incontournables dont on m’a tant parlé. je me suis dégoté un petit hôtel dans le centre de Toulouse pour pouvoir en faire le maximum à pied.

Je commence par la plus grande église romane d’Europe construite au 11ème siècle : la bien connue basilique Saint Sernin.

C’est une étape importante du chemin de Compostelle et je croise quelques personnes en pèlerinage. Ambiance surréaliste au milieu d’une ville si moderne, mais le décalage est agréable et cette basilique est majestueuse.

Du haut de ces cinq étages, en montant tout en haut j’ai pu admirer la ville et prendre de la hauteur. C’est un lieu magique pour admirer le coucher de soleil. Un toulousain rencontré m’a encouragé à passer par la rue du Périgord qui longe la basilique Saint Sernin, grâce à son conseil avisé, j’ai pu entrer dans la cachée mais très typique Chapelle des Carmélites.

Je vous suggère de faire ce léger détour qui vaut vraiment le coup.

J’ai ensuite longé l’avenue Alsace Lorraine et bu un café sur les terrasses de la Place Saint Georges, super agréable ! Après cette pause, je suis reparti dans mon marathon culturel et est filé droit sur le couvent des Jacobins. C’est une forteresse religieuse unique dans un style gothique travaillé.

En fin de matinée, il n’y avait pas de concert mais la programmation était très chargée pour les débuts de soirée où la musique résonne dans le cloître principal. J’ai été déjeuné sur la place Wilson au centre du vieux Toulouse. Le début d’après midi sera consacré à la visite du couvent des Augustins qui, au-delà de son aspect architectural impressionnant, est aujourd’hui un musée consacré aux arts médiévaux qui regroupent sculptures et peintures de cette époque qui me fascine.

La tête bien rempli, j’ai fini mon après midi avec une visite plus tranquille du petit musée de la violette qui est une péniche sur le Canal du Midi. J’ai appris toute l’histoire du pastel et de cette fleur qui ont fait la richesse de Toulouse, cette industrie oubliée est actuellement en train de renaître grâce à un engouement des consommateurs vers les produits locaux.

Le musée est aussi un salon de thé où j’ai apprécié de me reposer un peu à l’ombre me laissant porté par le mouvement régulier de l’eau 🙂

Je termine cette journée bien remplie par une promenade dans le quartier Saint Cyprien, cet endroit hors du temps abrite le Musée des Abattoirs où les collections d’art moderne complètent ma journée dédiée à la culture.

J’ai passé ma soirée à déambuler dans ce quartier jeune et dynamique jusque tard le soir, échangeant des histoires avec les toulousains et autres touristes rencontrés au gré du hasard. Un beau début de séjour sous le signe de l’enrichissement personnel et du partage.

VN:F [1.9.22_1171]
Toulouse, 3 journées au top ! (journée 1), 5.0 sur 5 pour 2 votes

Leave a reply